Conclusion

   En conclusion, l'image du samouraï a marqué le Japon traditionnel, au point de devenir une figure emblématique. Ces guerriers ont dominés le pays du Xème au XIXème siècle. Leur importance dans les conflits qui opposèrent les différents familles ont fait que ce sont eux qui ont forgé le Japon de l'époque. Et, malgré la rupture de l'ère Meiji qui ouvrit le pays et calqua son système économique et militaire sur le modèle occidental et qui précipita la disparition des samouraïs, leurs valeurs ont persisté. Grâce à leur transmission, les idéaux de ces anciens guerriers se sont ancrés dans la société moderne nippone et ont influencé toutes sortes d'œuvres, qu'elles soient japonaises ou non. Avec le temps, le samouraï a été élevé au rang de mythe. C'est ainsi que, malgré tout, la symbolique du samouraï a survécu et a transcendé la période Meiji en s'inscrivant fermement autant dans la culture que dans la société japonaise. Le Japon, gardant une trace vivace de cette culture, s'est quand même développé et a su trouver son propre style, entre tradition et modernité. Mais puisque le pays s'est modernisé, n'a-t-il pas fallu trouver des valeurs qui coïncident avec cette époque moderne?c'est donc bien pour cela que cette rupture a été nécessaire, car le Japon ne pouvait pas rester isolé du reste du monde indéfiniment. Mais la culture samouraï reste toujours présente dans la société moderne. Et il faut bien comprendre pourquoi la figure du guerrier japonais a marqué et continuera à marquer les mentalités. Car si l'on veut comprendre ne serait qu'un petit peu le Japon d'aujourd'hui, il est avant tout nécessaire de comprendre celui d'hier.

 

Sayonara ! (^_^)