Ascèse : discipline qu'une personne s'impose pour tendre vers la perfection morale, l'affranchissement de l'esprit dans le domaine religieux ou spirituel.

Bouddhisme : d'origine indienne, vient de Bouddha (en sanskrit «éveillé») , parvient au Japon via Chine en 538; le bouddhisme japonais s'appuie sur le zen prônant la méditation («mushotoku»), en insistant sur la posture («zazen shikantaza»), la respiration (concentrée sur le «hara», l'expiration profonde) et l'attitude de la conscience (faire le vide dans son esprit).

Circonspection : attitude de retenue prudente.

Commodore : amiral de la marine.

Emulation : sentiment qui porte à égaler ou à surpasser quelqu'un.

Epictète ( 50 av.J.C – 125 ) : Epictète est un des représentants de l'école stoïcienne, la grande rivale de l'école épicurienne, dont le fondateur fut Zénon de Cittium. La particularité de la philosophie stoïcienne est d'avoir traversé les différentes classes sociales. Elle compte un empereur Marc Aurèle, mais aussi cet esclave affranchi que fut Epictète.

Famille Nabeshima : Cette famille a gardé secret pendant 150 ans le Hagakuré. Mitsuhige Nabeshima était le seigneur de Jocho Yamamoto.

Hagakuré : Cet œuvre codifiant le comportement du samouraï était initialement intitulée, Recueil des paroles du Maître Hagakuré. Il signifie littéralement "caché dans la feuille".

Mishima : Yukio Mishima ( vrai nom : Kimitake Hiraoka ). Né à Tokyo le 14 janvier 1925, décédé à Tokyo en 1970. Ecrivain japonais de renommée internationale.

Shintoïsme : (voie des Dieux) religion autochtone du Japon, pratiquée par la famille impériale; vénère les forces qui animent la nature, les ancêtres impétiaux, les morts de la guerre, certains grands hommes et les 3 trésors(miroir, sabre et joyau); compote plusieurs rituels comme les purifications(chasser les fautes, les malheurs), édifices: Jinja(oratoires aux temples officiels), Kyokai(églises populaires).

Yamamoto Tsunemoto ( Jocho ) : Auteur du Hakaguré, homme lige de Nabeshima. Il voulut se suicider après la mort de son maître mais il en fut interdit.